Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
La dernière minute de Bernard Glass et Jérôme Bernardet
Edito

PMU : le verre à moitié plein... ou pas

3Commentaires

Publié le par

C'est selon, en effet, après la publication des chiffres de l'opérateur pour les neuf premiers mois de 2016. Mais c'est déjà bien qu'il les fasse connaitre.

Les enjeux

Si l'on s 'en tient à ce qui est misé, il a été joué 6,540 milliards d'euros, ce qui représente une baisse de 1,6% sur l'an passé à la même période. C'est en France que la chute est la plus importante : -4,9 %, en raison, disent ses responsables, du contexte économique actuel. La baisse est sensible à la fois dans les lieux de prises de paris et sur le net.

Elle est en partie compensée, néanmoins, par les paris pris en masse commune à l'international qui, eux, progressent de 34% à 750 millions d'euros, ce qui représente maintenant, en gros, 10% des enjeux totaux. L'Allemagne, l'Afrique du Sud et la Suède sont les pays qui ont eu la plus forte croissance. Et ce chiffre ne tient pas compte du Japon et de Hong Kong, qui ont beaucoup joué sur l'Arc mais en masse séparée, donc pour un retour de seulement 3%.
Voilà pour les paris hippiques. Si l'on additionne les paris sportifs (213 millions, +24%) et le poker (409 millions, -2%), le total de l'activité du PMU depuis le début de l'année est de 7,1 milliards d'euros, soit -1% seulement sur l'an passé puisque l'Euro a permis de bons chiffres sur le foot.

La correction et l'avenir

Le PMU, comme tous les opérateurs de paris, résonne maintenant en produit brut des jeux, c'est à dire ce qui reste après les gains versés aux joueurs et avant les prélèvements de l'État. Là, les chiffres sont meilleurs puisqu'il y a une hausse du PBJ de 0,7%, due à des ajustements techniques sur le taux de retour des paris, et aussi à des économies. Cela permet au PMU de laisser entrevoir un même retour à la filière que l'an passé, aux environs de 800 millions d'euros, 400 pour le trot et 400 pour le galop.


Quant à l'avenir, l'opérateur croît au succès de ses deux dernières innovations (le boost ordre du Quinté et le report plus), à une meilleure adhésion des parieurs par la rénovation de ses points de ventes dont ses nouveaux concepts PMU City, Happy PMU et PMU Express, et à la continuité du développement à l'international. Réponse dans trois mois, en sachant que le meeting d'hiver est généralement meilleur que les autres.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.