Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les favoris
Suivez RTL via RSS
Brève

PSF de Deauville : la vérité d'hier

8Commentaires

Publié le par

La vérité d’hier n’est pas forcément celle d’aujourd’hui, et la nouvelle Piste en Sable Fibré de Deauville nous en a donné une belle démonstration, ce mardi 6 août…

Refaite entièrement pour ce meeting estival, cet anneau sableux n’avait pas vraiment donné satisfaction, tant aux jockeys qu’aux entraîneurs… Elle a été retravaillée « d’arrache-pied » pour les réunions d’août, mais les résultats n’ont pas atteints les espérances  des divers intervenants… On l’avait encore vu dimanche, après un premier coup d’essai calamiteux : non seulement le sol était « fouillant », mais les projections empêchaient pratiquement tous les attentistes de revenir de l’arrière. Thierry Delègue, le Directeur Général de France Galop, l’avait même constaté, en direct sur Equidia, et mes confrères comme moi ont reçu un Communiqué de la Société Mère, apprenant qu’un certain nombre d’épreuves prévues sur cette PSF seraient transférées sur le gazon (voir « brève », dans ces colonnes ».

Avant d’établir ma sélection, pour le quinté de ce mardi, sur 3.400 mètres, PSF, je m’étais donc fait un « film », prévoyant le scénario suivant : Amiens va sans doute aller de l’avant, comme il aime à le faire, il devrait être escorté de Victorious Venture et de Solmen (la dernière minute), et j’avais privilégié les chevaux adeptes de la course derrière les animateurs.

Dans le dernier tournant, je « buvais du petit lait ». A 300 mètres du poteau, j’avais toujours les 6 premiers, Victorious Venture, Amiens, Solmen, Vashti, Volte de la Roque et Val de Majorque, et je me faisais une raison pour Ten Years After, encore avant-dernier… Ils terminent 5ème, 6ème, 7ème, 8ème et 9ème…, alors que Backswing (pour qui tout s’est ouvert au sein du peloton), qui avait toujours fermé la marche, et Ten Years After venaient former le couplé gagnant, devant Hoh My Estelle, côté corde, Panis Angelicus et, donc Volte de la Roque, la favorite. Mon raisonnement était très mauvais.

Alors, est-ce le soleil revenu sur la côté normande, le « boulot » des hommes de piste, hier lundi, ou une quelconque méthode de tassage, ou autre, qui ont à ce point changé la structure du sable ? Il était beaucoup moins gras, les projections étaient beaucoup moins importantes, et l’anneau était « rapide »…

Aujourd’hui, contrairement aux jours précédents, c’est à l’arrière qu’il fallait se trouver… 

Sauf dans le Pick 5 de la dernière, la deuxième épreuve du handicap quinté divisé, où Pierre-Charles Boudot a mené Pyragorn à la victoire… de bout en bout !

Va comprendre (Pierre) Charles !

  • La rédaction vous recommande

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.