Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Prix Synergie
Brève

Et vint le « faiseur de miracles »…

5Commentaires

Publié le par

Mardi 5 mai, à Saint-Cloud, le grandissime favori du Prix Greffulhe (Groupe II, pour 3 ans, sur 2.000 mètres, préparatoire au Prix du Jockey Club), Epicuris, a refusé d’entrée dans sa stalle de départ, malgré tous les efforts de son jockey, Thierry Thulliez, et des hommes de pistes. Le poulain se cabrait, reculait, marchait de côté, au grand dam de son entraîneur, Christiane Head-Maarek, qui regrettait qu’on n’ait pas tenté de munir son protégé du « bonnet aveuglant ». Epicuris a été déclaré non partant, ratant ainsi une échéance très importante dans sa préparation.

Ce vendredi 8 mai, à Chantilly, avant le début de la réunion et en présence des Commissaires, Epicuris a dû satisfaire à « l’examen » d’entrée dans les boîtes. Pendant quelques instants, on a cru qu’une nouvelle fois, cela allait être mission impossible, le poulain ne cherchant encore à n’en faire qu’à sa tête… Mais, au bout de quelques minutes (qui ont dû paraître bien longues à « Criquette ») le jeune champion a enfin daigné s’engager entre les montants métalliques. Un premier départ… Aussitôt ramené par son jockey, deuxième essai : et, là, Epicuris n’a pas fait de difficultés… Test réussi.
Les observateurs ont toutefois pu remarquer (des images ont également été diffusées sur Equidia) qu’un homme, casquette vissée sur la tête, tenait le cheval en longe et s’était, en premier, engagé dans la stalle… Un homme très calme, qui n’a fait aucun geste brusque, se contenant d’accompagner l’animal dans son mouvement, sans « tirer » sur la bride, ni se battre avec la bouche du poulain. Eh bien, évidemment, ce Monsieur, c’était Nicolas Blondeau (je vous en ai souvent parlé et, tout récemment, dans ces colonnes, Anne-Sophie Pacault l’évoquait), celui qui réussit des « miracles » avec les chevaux récalcitrants ou affligés d’un défaut, non pas physique mais provenant de « mauvaises habitudes », parfois prises dès les prés d’élevage, de peur(s) ou d’appréhension(s). Nicolas n’aime pas qu’on l’appelle « chuchoteur », et pourtant…
Il a collaboré avec les plus grands, de Pierre Levesque  à Jean-Paul Gallorini, en passant par Guy Chérel ou… Freddy Head (c’est lui qui a réappris à Goldikova à entrer dans une stalle de départ, alors que la championne ne voulait même plus en approcher, et je vous ai déjà raconté tout cela dans cette rubrique). Installé à côté de Saumur, où il a sa propre école et travaille, bien évidemment, avec le Cadre Noir, il n’hésite pas à faire le déplacement au « cas par cas », se passionnant pour chacun d’entre eux…
Si vous le désirez, je publierai de nouveau son interview…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.