Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Thomas Cook au bord de la faillite
Suivez RTL via RSS
Brève

Derby d’Epsom. Nicolas Blondeau : « Je joue gros… »

4Commentaires

Publié le par

Samedi 6 juin, en Angleterre, va se disputer le célébrissime Derby d’Epsom (Groupe I, pour 3 ans, sur 2.400 mètres). Le pensionnaire de Christiane Head-Maarek, Epicuris y est arrivé hier mercredi. Ils seront 12 à s’élancer à la conquête de l’une des plus grandes épreuves de la planète, et le « frenchy » a tiré la corde n° 1.

Epicuris devait participer au Prix du Jockey Club, mais le pur-sang fait énormément de difficultés pour entrer dans sa stalle de départ. C’est ainsi qu’il avait été déclaré non-partant, juste avant le Prix Greffulhe, le 5 mai dernier. « Criquette » a alors fait appel à Nicolas Blondeau (voir brèves et, principalement, l’édito : « Quand la magie s’explique »), comme l‘avait fait, avant elle, son frère Freddy, pour une certaine… Goldikova.

La championne, elle non plus, ne voulait plus voir de « boîtes ». Nicolas Blondeau lui a réappris à y pénétrer sans hésiter. Grâce à Nicolas, Epicuris a satisfait, devant les Commissaires de France Galop, a des essais de départ. Mais, le hic, et le gros hic, lesdits Commissaires n’ont pas autorisé l’Homme de l’Art à accompagner le poulain au départ du Prix du Jockey-Club, dimanche 31 mai. Criquette a donc changé son fusil d’épaule, car les dirigeants anglais ont accepté bien volontiers la présence de « Mr » Blondeau derrière les stalles de leur Derby…

Ce jeudi matin, Nicolas m’a passé un petit coup de fil. Il était sur la route le menant à l’aéroport, avant de s’envoler pour Epsom. Il avait manifestement le « trac » :

« Demain, je vais encore m’occuper d’Epicuris, le « marcher », le rassurer… Mais, samedi, je risque vraiment très gros… »

Quand je lui ai rétorqué que sa réputation n’était plus à faire et que, de toute façon, j’étais sûr que tout allait bien se passer, il m’a glissé dans un souffle : « Je l’espère, je l’espère… Et ce dont, moi, je suis sûr, c’est que je serai plus stressé que le cheval… »

« Good luck ! », Nicolas, and « good race ! », Epicuris.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.