Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les favoris
Suivez RTL via RSS
Brève

Quinté de ce mercredi : le coup de maître de Sean Carrère

2Commentaires

Publié le par

Ce mercredi 10 juin, à Auteuil, Sean Carrère, 19 ans, disputait son tout premier quinté. Son patron, alors que le « gamin » n’est encore qu’apprenti, lui avait renouvelé sa confiance et associé, face aux « pros », à Auenwirbel.

Il faut dire que ce patron s’appelle Guillaume Macaire et qu’il a pour principe, comme il me l’a souvent répété « de ne jamais séparer un couple qui fonctionne, quel que soit l’enjeu »… C’est ainsi qu’après le « divorce » entre Guillaume et Bertrand Lestrade, le Maître entraîneur avait tout de même fait appel à son ancien pilote pour monter Bel La Vie, dans le Grand Steeple-Chase de Paris 2013… que le tandem a enlevé !

Or, Sean Carrère s’était mis en selle à 5 reprises sur Auenwirbel, pour … 4 victoires et une troisième place ! Certes, ces performances avaient été réalisées en province ou, en région parisienne, dans deux épreuves à réclamer. Mais Guillaume ne s’y trompe pas…

D’ailleurs, depuis le début de l’année, le « gosse » avait participé à 20 courses « premium », pour en remporter 5… Un pourcentage de réussite « à la Macaire ».

Ce mercredi, Sean n’en était qu’à son quatrième parcours à Auteuil, dont le premier pour son maître d’apprentissage. Après son succès du jour, je suis allé le trouver dans le vestiaire. Il était, en compagnie de plusieurs collègues, dans la petite salle de télévision, rigoureusement fermée et étanche, réservée aux fumeurs (je sais, ce n’est pas bien, mais beaucoup de cavaliers d’obstacle évacuent le stress en même temps que la fumée…). Je me présente et lui dis que j’ai quelques questions à lui poser. Le « beau petit mec » écrase aussitôt sa cigarette dans un cendrier, me répond instantanément « avec plaisir » et se lève… Je poursuis en lui indiquant que j’étais également fumeur et que rester dans cet espace ne me dérangeait pas. « Non, allons devant mon « placard », nous serons plus tranquilles. ».

Et voici son histoire : « Nous habitions dans le Sud-Ouest et mon père, turfiste convaincu, m’emmenait souvent avec lui sur l’hippodrome de Pau. J’étais tout petit, mais j’ai tout de suite eu le coup de foudre. Pour les chevaux, pour les jockeys, pour le spectacle… Ma voie était tracée et je suis entré à l’AFASEC (Ecole des Courses) de Mont-de-Marsan, avec Monsieur Nicoleau pour maître d’apprentissage. Mon désir, c’était l’obstacle, avant même que mon poids, qui me permet désormais de monter à 61 kilos, ne m’interdise le plat. Et puis, après plusieurs années, Monsieur Nicoleau a téléphoné à Guillaume Macaire, pour me recommander… Je suis à son service, à La Palmyre, depuis environ 14 mois. J’adore La Palmyre, c’est joli… »

J’interviens alors : « Je connais bien Guillaume. Il est « dur », non ? »

« Oui, mais c’est normal. Tout ce qu’il dit est juste, il ne crie jamais pour le plaisir mais pour nous apprendre, et, moi, je suis là pour ça. C’est un homme de cheval comme je n’en avais jamais rencontré. C’est un génie… »

A savoir s’il avait beaucoup côtoyé un certain Vincent Cheminaud, à l’écurie, Sean m’a glissé : « C’est plus qu’un copain. C’est un ami. Lui aussi sort du commun, et j’écoute toujours tous ses conseils. Avant ce quinté, je l’avais appelé, et il m’avait tout expliqué, sur le tracé, sur l’ambiance des « quintés », un peu différente des autres épreuves, commenté gérer mon cheval. Il m’est d’une aide précieuse, et je suis ravi de ce qui lui arrive… »

Tiens, tiens… Les grands professionnels aussi, en obstacle comme, désormais, en plat, ont laissé l’apprenti Cheminaud se frotter aux plus fines cravaches, et on connaît la suite.

Sean sait dans quels pas marcher…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.