Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les favoris de Bernard Glass
Brève

Samedi 30 avril, 19 heures : CIRRUS DES AIGLES va très bien ! …

4Commentaires

Publié le par

En rentrant d’Auteuil, ce samedi 30 avril, j’ai laissé un message sur le répondeur de Corine Barande Barbe, pour prendre des nouvelles de CIRRUS DES AIGLES (qui sera présent ce dimanche 1er mai à Saint-Cloud, jour du Prix Ganay, qu’il a remporté à 3 reprises) et, surtout, de la femme entraîneur qui m’a toujours époustouflé…

Un quart d’heure plus tard, Corine a eu la gentillesse de me rappeler. Elle m’a confié :

« CIRRUS est vraiment extra… Il vient, ce soir, de terminer sa promenade en main… Demain, il va être honoré sur l’hippodrome, et je sais qu’il a beaucoup de fans, notamment sur les réseaux sociaux… J’aurais aimé poursuivre cette merveilleuse aventure, avec lui, mais il m’a fait comprendre qu’il ne voulait plus vraiment. Le matin, lors des galops, il n’allait plus au fond de son mouvement, ce qui m’a alerté… Je le connais, et  il a « fait médecine » depuis longtemps… Nous avons donc fait pratiquer des examens approfondis, pour nous apercevoir qu’il commençait une calcification des ligaments sésamoïdes, au dessous du boulet… Pas question, donc, de lui infliger la course de trop, et nous examinons ses jambes tous les jours… Mais, au niveau moral, je vous assure qu’il est comme un poulain, et, d’ailleurs, j’espère qu’il sera sage, demain, pour faire honneur à cette belle idée qu’a eue France Galop… Il n’ira pas sur la piste, car il serait encore capable de « prendre la main » de sa cavalière de toujours, Zoé, comme il l’a fait avec des « pointures » comme Lanfranco Dettori, Olivier Peslier ou Christophe Soumillon… Mais il sait qu’il ne va pas courir, demain, car il a compris que nous avons diminué son entraînement… Il est très intelligent et, de par sa longévité, ses performances,  sa « qualité » de hongre, et son courage, il a conquis le public… Je ne suis pas triste de le voir quitter la scène hippique, mais très fière de lui, et je lui souhaite longue vie, chez Christophe (NDR : Soumillon) qui a toujours dit qu’il l’accueillerait, quand l’heure de la retraite aura sonné… ».

Même si j’en ai déjà dans mes archives, j’essaierai de profiter, moi aussi, du stand spécial mis en place par la Société pour me faire prendre en photo avec le champion qui ne venait de nulle part, mais qui a emmené son entourage, et ses admirateurs, au… paradis…


PS : Corine m’a évoqué tellement de beaux souvenirs (avec CIRRUS, mais aussi avec CARLING), que je reviendrai sur ces histoires dignes des contes de fées dans les jours qui viennent.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.