Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
On refait les courses du 20 octobre 2018
Brève

Toujours pas de PDG au PMU, Je me suis peut-être trompé d’Italien

2Commentaires

Publié le par

Voici les coulisses de Bernard Glass pour le lundi 12 février 2018.

Gezira Josselyn sur les traces de sa demi sœur

C’est l’un des espoirs de l’écurie Yvan Bernard, et donc la demi sœur de Belina Josselyn. Elle partage la même mère et son père n’est autre que Bold Eagle. Elle devrait se qualifier, sans problème selon mes infos, en mai/juin prochain comme tous les 2 ans, et notamment les produits de Bold Eagle.

Des enjeux et un public en baisse dimanche 11 février

Est-ce du fait de l’incertitude concernant la piste, de la météo en général ou d’une tendance fluctuante ? Toujours est-il que, malgré la présence des cinq Miss France qui ont joué le jeu à fond, il y a eu un peu plus de 10.00 spectateurs de moins que l’an passé à Vincennes et un million d’euros de moins joués au PMU. On notera que le Grnd Prix de France n’était pas dimanche une épreuve EpiqE serie. À suivre pour le Prix de Paris.

Toujours pas de PDG au PMU

Il était question qu’il soit nommé avant la fin janvier mais cela tarde et cela fait trois mois maintenant que Xavier Hurstel a quitté l’entreprise. Alain Resplandy-Bernard, qui occupe l’intérim, est logiquement candidat. Il y en a peut-être d’autres, mais toujours pas de fumée blanche.

Je me suis peut-être trompé d’Italien

C’est en effet Royal Roc, une Italienne qui restait sur une modeste 4ème place à Marseille, qui a remporté le quinté lundi 12 février à Vincennes, et nettement, à 66/1. Je ne l’avais pas vu venir. En revanche, j’ai retenu l’Italien Rodin en tête de mon pronostic pour le quinté de mardi 13 février, toujours à Vincennes. Lui reste sur deux succès. Ce serait vraiment agaçant qu’il dévisse.

Quelques propos des acteurs du Grand Prix de France

Récoltés avec l’aide de Paris Turf. Sébastien Guarato à propos de Bold Eagle : "Il a toujours eu tendance à se relâcher en fin de parcours, ce n’est pas nouveau". Pierre Pilarski sur le même : "Je n’arrive pas à trouver de solution au fait qu’il soit moins percutant en fin de parcours". David Thomain sur Billie de Montfort : "À l’extérieur ,c’était mission impossible". Enfin Pierre Vercruysse sur Anna Mix : "Elle manquait de rythme".

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.