Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Prix de Clermont-Ferrand
Brève

Conflit avec Betclic : nouveau désagrément pour le PMU

1Commentaires

Publié le par

Voici les coulisses de Bernard Glass pour le vendredi 14 septembre 2018.

Tirelire au PMU dimanche

Elle sera de 10 millions d’euros dans le quinté. C'est un handicap de spécialistes sur 1.600 m à Longchamp, à l’occasion d'une journée de préparatoires au Prix de l’Arc de Triomphe avec notamment le Prix Vermeille.

Nouveau désagrément pour le PMU

La cour d’appel de Paris a confirmé le jugement du tribunal de grande instance dans le conflit qui oppose l’opérateur à Betclic. Cette entreprise de paris avait porté plainte pour pratique anti-concurrentielle et abus de position dominante après l’ouverture des paris en ligne. Elle reprochait au PMU de ne pas avoir séparé ses masses en dur et en ligne dès 2010. 

Le Pari mutuel l’avait fait en 2015 et Betclic, qui dit représenter 5% des enjeux en ligne,  demande des dommages et intérêts conséquents pour ces cinq années. Mardi dernier, la cour d’appel a donc confirmé le premier jugement, qui condamne le PMU à des indemnités dont le montant n’est pas encore connu et que l’entreprise va devoir payer si elle ne se pourvoit pas maintenant en cassation. 

Tout le monde ce samedi chez les propriétaires à Vincennes

Comme ils l’ont déjà fait avec succès, les dirigeants du Trot renouvellent cette possibilité offerte au public présent sur le site de passer, pour une journée, des deux côtés des barrières au propre et au figuré. Le public pourra ainsi voir de plus près les acteurs et c’est une bonne idée.

70 pour Théo Chevillard

C’est fait pour l’un des cavaliers d’obstacles de François Nicolle. Il a obtenu mercredi dernier cette victoire qui lui permet d’être professionnel mais aussi, hélas, de ne plus bénéficier d’une décharge. Mais il est doué.

De lourdes sanctions pour l’Amérique et le Cornulier

Toujours dans le but de fluidifier les épreuves et surtout d'éviter les faux départs, le Trot a décidé mardi dernier que, dans les deux épreuves, le driver ou le jockey qui entraînera une reprise du départ sera mis à pied huit jours, voir un mois s’il est responsable d’un second faux départ. Il aura aussi à payer 1% du prix, soit 4.500 euros pour la grande course attelé. De quoi se plier aux ordres du starter.

Dans les autres groupes 1, les sanctions seront également alourdies cet hiver avec quatre jours de mises à pied au lieu de deux. Si cela avait été le cas il y a quelques années, Gian Paolo Minucci, le driver de Varenne, aurait eu au moins trois mois d’arrêt .

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.