Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses du 17 novembre 2019
Suivez RTL via RSS
Brève

Grippe équine à Grosbois, Le paradoxe du système

2Commentaires

Publié le par

Voici les coulisses de Bernard Glass pour le vendredi 15 février 2019.

Grippe équine à Grosbois

Des cas ont été recensés dans le principal centre d’entraînement de la région parisienne, où sont installées toutes les écuries importantes de Vincennes. C’est entre autre l’entrainement  de Pierre Vercruysse qui a été touché. Ces deux derniers jours, ses pensionnaires n’ont pas couru par mesure de précaution. 

A priori, tous les examens sont maintenant bons, donc ses trotteurs vont bien courir dans les jours à venir mais bien entendu des mesure sont prises par les organisateurs du Trot pour éviter toute contamination alors qu’il reste encore une vingtaine de réunions durant ce meeting d’hiver.

Le directeur du marketing du PMU s’en va

Antoine Levan était arrivé dans les bagages de Cyrille Linette en septembre dernier. C’est un vieux de la vieille au PMU, Gérard Callegari, qui le remplace pour l’instant.

Un non partant dans le quinté de samedi

À Cagnes-sur-Mer. C’était l’un des favoris, le 6, Lucky Team. Il a été déclaré forfait après la validation des concurrents. Le numérotage continue donc d’aller à 14 mais sans lui.

Les paris sportifs s’envolent sur le net

En 2018, selon les comptes de l’Arjel, l’autorité de régulation des paris en ligne, près de 4 milliards d’euros ont été misés, soit 56% de plus qu’en 2017. Une augmentation évidemment due à la Coupe du Monde de football durant l’été.

Pour les courses, les enjeux sont bons également avec un peu plus de 1 milliard d’euros de mises, et donc une augmentation de 5% sur l’an passé. Le PMU représente en gros 75% de ces enjeux, le reste étant répartis entre différents opérateurs dont Zeturf et Le Turf. 

Pour le PMU, les enjeux sur la toile représentent environ 12 à 13% des mises totales, et malheureusement ces bons chiffres ne suffisent pas pour compenser le manque à gagner dans les lieux fixes de prises de paris.

Le paradoxe du système

Si le chiffre d’affaire des courses n’est pas bon, si certains entraîneurs ont des difficultés, le principal organisme des ventes, Arqana, se porte bien. Il a commencé ces derniers jours la première de ses 14 vacations de l’année et tout s’est bien passé. Les acheteurs ont fait encore mieux que l’an passé.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.