Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Grand Prix du Bourbonnais
Suivez RTL via RSS
Edito

La nouvelle vie de Patrick-Alain Sauvat

3Commentaires

Publié le par

Après avoir été un très bon jockey d’obstacle, Patrick-Alain Sauvat, une fois ses bottes rangées, était devenu, au même titre que son « collègue » Dominique Vincent, consultant (pour le galop, bien sûr) pour Equidia… Les sondages, organisés par la chaîne spécialisée, indiquaient même que « P.A. », comme tout le monde l’appelait sur les plateaux, était l’un des intervenants les plus populaires. Son accent marseillais masquait parfois quelques petites fautes de français, mais personne ne lui en voulait « Je ne suis pas allé à l’école très longtemps… » s’excusait-il en souriant.

Et puis, on l’a moins vu sur les écrans… Et puis, il a disparu.

Je savais que le réalisateur Fabien Onteniente (l’homme de « 3 zéros », « People Jet Set », « Camping – I et II », « Disco ») avait fait appel à Patrick pour servir de « régisseur » et lui expliquer l’envers du monde hippique lors du tournage de « Turf ». D’ailleurs, « P.A. » n’avait pas hésité à venir me demander mon avis, ou un ou deux numéros de téléphone dont il avait besoin… Mais, plus de nouvelles depuis la sortie du film et son relatif échec.

Rencontré lors de l’une des dernières réunions organisées à Auteuil, Patrick m’a expliqué :

« Certes, le film n’a pas « marché » comme prévu, peut-être un manque de communication… Enfin, bref, après cette expérience, je me suis vraiment posé des questions… Equidia ne voulait plus de consultant régulier, au galop… Dominique Bœuf vient donner ses impressions lors des grandes journées, mais cela s’arrête là… Quand j’avais vu le vent venir, j’avais préféré partir de moi-même. J’ai vécu un truc formidable, avec Fabien, mais une fois « Turf » terminé, j’ai vraiment « gambergé »… Qu’allais-je pouvoir faire ? A part monter à cheval, je n’ai aucune qualification, aucun diplôme… Fabien m’a alors lancé : « Tu n’as pas de boulot ? Cela tombe bien, j’en ai pour toi ! »
« Quand je lui ai demandé de quoi il s’agissait, il m’a répondu, comme si c’était évident : « eh bien, régisseur ! J’ai trois projets en cours, dont un long métrage sur Laurent Fignon… »

« Je lui ai rétorqué que je n’étais pas un vrai régisseur et que je ne saurai pas comment m’y prendre… Il a alors coupé court à la conversation, en m’assurant : « pour « Turf », tu ne l’avais jamais fait non plus, et tu t’en es bien sorti ». J’ai voulu faire valoir que le film traitait des courses, un milieu que je connais bien, mais il a conclu : « Tu vas apprendre… » »

Visiblement, Patrick était heureux de me révéler tout ça, de s’embarquer dans une nouvelle aventure, alors qu’il avait été si inquiet.

Le félicitant pour sa ligne « jockey » retrouvée, il m’a glissé : « J’ai perdu quelques kilos, je me sens bien mieux, ainsi… On a tendance à s’empâter un peu, à la télé (rires)… J’habite toujours à La Morlaye, à côté de Chantilly, je suis à cheval, le matin, chez mon ami Bertrand Dutruel, dès que mon emploi du temps me le permet… Et puis j’ai quelques « jambes » de galopeurs, comme Enverse, qui porte mes couleurs… Je suis « extra » et je n’ai qu’un mot à dire : « Merci, Fabien » »…

Je n’avais pas encore assisté à une telle reconversion, si insolite, pour un ancien cavalier, mais… heureux pour toi, « P.A. ».

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.