Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses
Suivez RTL via RSS
Edito

Il y a le « feu » à Nonant-le Pin !

22Commentaires

Publié le par

J’ai reçu, cet après-midi, un communiqué de presse émanant de « Sauvegarde des Terres d’Elevage » et concernant, bien sûr, le projet de stockage de déchets ultimes de l’entreprise GDE à Nonant-le-Pin. Le voici dans sa quasi intégralité :

«Permis de tuer la résistance à Nonant-le-Pin : Philippe Martin et Manuel Valls auraient donné leur feu vert pour casser le blocus citoyen !

Nonant-le-Pin, le 20 janvier 2014 : De source sûre, Jean-Christophe Moraud s’est targué d’avoir reçu l’ordre express de Philippe Martin, ministre de l’Ecologie et de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, d’en finir avec le blocus citoyen en envoyant les forces de l’ordre dès mardi 21 janvier au matin.

Cette annonce vient juste après la manipulation scandaleuse de GDE sur le gel de ses embauches, alors que l’entreprise avait planifié bien avant le blocus citoyen, un plan social visant à réduire les emplois de Rocquancourt de 70 personnes au profit de sa filiale au Luxembourg.

Au-delà du chantage à l’emploi, GDE fait un autre chantage auprès du gouvernement en exigeant des dommages et intérêts pour non exploitation de son site.
Le gouvernement serait bien inspiré de ne pas y céder, car si demain, il est démontré, grâce aux expertises en cours, que les autorisations données n’auraient pas dû l’être, il sera poursuivi par tous les citoyens qui auront subi des dommages à cause des insuffisances, voire des complaisances de l’administration.

Mais encore une fois, GDE et le Préfet de l’Orne sont de mèche puisque les mensonges de l’entreprise servent à justifier l’envoi de forces de l’ordre contre la population avec tous les risques que cela comporte.

Au surplus, demain se tiendra devant la Cour d’Appel de Caen, une audience pour la rétractation de l’arrêt d’expulsion rendu le 7 janvier 2014 par la Cour d’Appel, sur des bases non contradictoires et dont on a démontré qu’elles étaient erronées. GDE s’étant bien gardé d’apporter toutes les informations nécessaires.

Ainsi non content de laisser GDE bloquer l’expertise hydrogéologique dont tout le monde sait qu’elle est essentielle pour décider ou non de l’ouverture du site, le gouvernement tenterait d’agresser les citoyens pour permettre à GDE d’ouvrir son site.

Et par cette intervention des forces de l’ordre, le gouvernement affiche ouvertement son mépris des décisions du TGI d’Argentan relatives aux expertises environnementales et hydrogéologiques, confirmées par la Cour d’Appel de Caen et son mépris aussi de l’arrêté de prescriptions et de servitudes qui n’ont été respectées ni par GDE, ni par l’administration.

La population se mobilise comme elle l’a déjà fait à plusieurs reprises, pour faire échec à ce nouveau coup de force, qui s’apparente de plus en plus à du terrorisme administratif. Les réseaux sociaux sont en alerte. Plus de 40 000 personnes ont signé la pétition. Et nous attendons plus de 500 personnes prêtes à défendre le droit, l’intégrité de leur territoire et leur honneur. »

Voilà. Alors s’il se confirme que Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, a donné son feu vert pour une telle intervention, sans même s’être rendu sur les lieux pour constater l’ampleur du désastre que constituerait l’ouverture de ce site, c’est à n’y plus rien comprendre…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.