Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses
Suivez RTL via RSS
Edito

Cédric Mégissier : des nerfs d’acier !

10Commentaires

Publié le par

Ce dimanche 22 juin, à Vincennes, je devisais tranquillement avec Pascal Daulier, qui me racontait, et m’expliquait la mésaventure de Babar des Brouets (disqualifié peu après le départ) dans le Groupe I Prix d’Essai (3 ans, au monté, sur 2.175 mètres), quand nous avons croisé Cédric Mégissier.

Le jeune homme était douché, rhabillé, et étonnamment calme… Pourtant, une poignée de minutes auparavant, son Uhlan du Val avait été privé, après enquête, de sa victoire dans le Prix René Ballière (Groupe I, attelé, pour 4 à 10 ans, sur 2.100 mètres, grande piste, avec départ à l’autostart).

Malgré son numéro 9 derrière les ailes de la voiture, le fils d’Islero de Bellouet avait « survolé » l’épreuve, s’installant en tête peu après le signal, pour ne jamais la lâcher, sur le pied de 1’10’’5… 90.000 € au vainqueur et, enfin, le premier Groupe I d’Uhlan…

Sirène, enquête, et Uhlan du Val disqualifié…

Depuis le temps que j’évolue, avec toujours le même plaisir, dans ce milieu, j’ai rencontré des professionnels aux caractères bien différents… Des optimistes, des pessimistes, des "râleurs", des "résignés", des "on verra ce qu’on verra, la prochaine fois"… Mais, là, j’avoue que Cédric Mégissier m’a "bluffé". Voilà.

"Il a donné des coups de tête, pour finir, quand je lui ai demandé d’avancer… J’ai été "au petit trot" durant tout le parcours… Je n’aurais sans doute pas dû le pousser, dans la dernière ligne droite… Il a mis tant de cœur à l’ouvrage qu’il n’était plus "carré", au niveau des postérieurs, se donnant à fond, et je ne m’en suis pas aperçu, en "live". Nous avons gagné facilement… Maintenant, c’est vrai qu’en regardant le film, mon cheval n’est plus parfait. C’est un Groupe I, pas une course de série, et la sanction est méritée."

Intervenant alors, Pascal Daulier a précisé : "C’est curieux, on ne peut même pas parler d’un "décalage", car Uhlan reste au trot, des postérieurs, mais il n’est plus en adéquation avec ses antérieurs… Comme la dernière fois…"

"Justement, a repris Cédric. J’ai demandé au vétérinaire de faire un "check up" complet, la semaine dernière… Tout paraissait OK. Est-ce que mon cheval, qui assure sa saison de monte, s’est légèrement blessé, ou froissé un nerf, en saillissant une jument ? Une chose est sûre, je ne lui en veux pas…"

Pascal a conclu : "Ton trotteur a franchi un palier… L’hiver dernier, on pouvait dire qu’il lui manquait la "petite étincelle"… Il l’a, maintenant. Tu peux viser le plus haut possible…"

Si, en y réfléchissant, j’ai connu un homme au sang-froid incomparable, proche de celui de Cédric Mégissier. Il s’appelait Léopold Verroken.

Je te souhaite la même carrière, Cédric.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.