Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
La dernière minute du 19 juin 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Un petit tour dans l’autostart

13Commentaires

Publié le par

J’en rêvais depuis longtemps, et Guillaume Maupas, le Directeur technique de LeTrot (SECF) m’a exaucé, ce vendredi 16 janvier à Vincennes. Ne voyez là aucune flatterie, mais force est de reconnaître que je n’ai jamais connu un dirigeant aussi ouvert aux journalistes. Mes contraintes horaires, pour les « directs » sur RTL, m’avaient toujours empêché, durant ce meeting, et malgré la proposition de Guillaume, de monter dans la voiture « ailée », qui donne le signal, sur les 2.100 mètres (grande ou petite pistes) de la cendrée.

Hier, j’ai donc pu monter dans l’autostart, aux bons soins de Jean-Pierre Legardinier. Pour sa convenance personnelle (rires), je n’avouerai pas depuis combien de temps je connais Jean-Pierre. Alors qu’il travaillait encore chez son beau-frère, Jean-Claude Hallais, il m’avait donné de précieuses informations sur Verdict Gédé, le tombeur heureux du champion Ultra Ducal dans un Prix d’Amérique.

Bref, je ne vais pas dire que le véhicule chargé d’élancer 18 chevaux, au maximum, est des plus confortables, surtout lorsque l’on est le quatrième, et imprévu, passager… Mais, en se recroquevillant un peu, pour ne pas toucher le plafond, et en s’accrochant bien aux deux sièges, orientés vers l’arrière, bien sûr, réservés aux officiels, on assiste, en spectateur privilégié, à un moment crucial… Vérification du nombre d’engagés, de participants effectifs, faite, et de l’endroit où ils se trouvent, ou ne doivent pas se trouver, avec des rappels au micro sonorisés, tout peut commencer.

Après un dernier appel aux drivers, peu importent les noms des participants,  trotteurs comme hommes, mais j’ai un instant cru qu’une fois les ailes déployées, après un décomptage chronologique très précis, et un affichage bien visible, un cheval allait heurter de la tête les barres métalliques… Non. A peine effleuré, grâce à l’adresse de son partenaire Le visage des professionnels, ensuite… Pas les mêmes que devant les caméras d’Equidia… Concentrés, les yeux plissés et les dents serrées, « à fond » dans le truc.

L’accélération de la voiture est programmée, par un logiciel, mais Jean-Pierre garde sous la main un levier lui permettant de corriger la situation, au cas où, prendre de la vitesse ou, au contraire freiner, voire stopper la machine… L’impression de vélocité est énorme, le martèlement des sabots y étant sans doute pour quelque chose.

Travail effectué, le chauffeur reprend contrôle de l’accélérateur, et peut, ainsi, continuer sur la piste et arriver à un lieu de stationnement prévu, sans ne gêner personne… Et, à cet endroit précis, pratiquement à « l’intersection des pistes », on a une idée très précise des ressources, en « live » de chacun, on entend les cris des protagonistes, et on a l’impression de pouvoir se douter de l’issue de l’épreuve.
Après réflexion, j’ai donc décidé de proposer mon pronostic, sur RTL, à partir de ce moment là… Je pense que ce ne sera pas possible…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.