Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
La dernière minute du 24 juin 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Nonant-le-Pin : GDE beaucoup moins sereine…

8Commentaires

Publié le par

Depuis le temps qu’a commencé cette triste affaire, et que je vous tiens au courant des diverses (et parfois rocambolesques) péripéties, je me lasse un peu de rappeler les faits : GDE (Guy Dauphin Environnement), entreprise qui n’en est plus à sa première condamnation, en son son nom ou celui d’une maison mère ou d’une filiale (pollution de la Côte d’Ivoire, etc…), n’a rien trouvé de mieux que d’installer un site d’enfouissement de déchets ultimes au pied du Haras du Pin, classé Monument Historique (voir toutes les "brèves" et "éditos" qui y ont été consacrés). De procédures en procédures, de manifestations (paciofiques et bon enfant, je peux en témoigner) en manifestation, le "dossier" évolue peu à peu, sans l’aide, toutefois, des responsables de l’Ecologie en France.

Le 18 mars, j’ai reçu un communiqué, titré "GDE a forcé l’ouverture du site de Nonant-le-Pin alors qu’il était totalement inexploitable : le TGI (NDR / Tribunal de Grande Instance) de Paris ordonne une expertise !"

Je vous ferai grâce du texte, par ailleurs fort intéressant, car, depuis, un nouveau communiqué de "Sauvegarde des Terres d’Elevage" et de "Nonant Environnement" est parvenu à l’ensemble des médias. Le voici : 

"Mises en échec des manœuvres de GDE contre les expertises et les experts missionnés sur le site de Nonant-le-Pin
Nonant-le-Pin, le 26 mars 2015 : La Cour de Cassation vient de rendre le 19 mars 2015 deux arrêts rejetant les pourvois formés par GDE contre les deux arrêts de la Cour d’Appel de Caen du 7 janvier 2014.

- Le premier arrêt autorisait une expertise préventive environnementale autour du site de GDE à Nonant le Pin, afin de disposer d’une référence sur les niveaux de pollution de l’air, de l’eau et des sols avant toute exploitation du centre d’enfouissement des déchets

- Le deuxième arrêt autorisait une expertise hydrogéologique du site de GDE afin de déterminer dans quelle mesure celui-ci est exploitable, compte tenu des doutes existants sur la nature du sous-sol, notamment à la suite des analyses de l’hydrogéologue Pierre de Bretizel.


Il faut rappeler que la Cour d’Appel de Caen avait confirmé les jugements en première instance du TGI d’Argentan du 12 août 2013.

Les deux arrêts de la Cour de Cassation, assortis chacun d’une condamnation à payer 3 000€ aux associations, à FNE et au CNIID, sont fondés sur le fait que "les moyens de cassation présentés par GDE ne sont manifestement pas de nature à entraîner la cassation".

Les Associations disposent donc désormais d’une base juridique définitive :
- Pour mesurer la pollution que produira le Centre d’enfouissement des déchets s’il ouvre,
- Et pour faire évaluer les risques hydrogéologiques ce qui conduirait à l’interdiction de ce site si ceux-ci étaient avérés.

Il s’agit là d’une jurisprudence très importante en matière de protection de l’environnement et de défense des citoyens. Surtout lorsque l’administration n’exerce pas sa mission de contrôle des installations classées, comme en témoignent le rapport des installations classées et le feu vert délivré par le Préfet de l’Orne pour la mise en exploitation du site de GDE à l’automne 2013.

Rappelons en effet l’ordonnance du TGI de Paris du 26 février 2015 qui indique "Il est par ailleurs allégué de la survenance des premiers désordres dès le 23 août 2013, […] qui affectent la quasi-totalité des ouvrage [et] empêchent l'exploitation du site."

Il ne restait donc plus à GDE que de récuser les experts. Mais là encore, l’entreprise s’est heurtée au droit. Non seulement le TGI d’Argentan l’a déboutée en décembre 2014. Et la Cour d’Appel l’a obligé à engager un débat contradictoire … que GDE a refusé en se désistant il y a quelques jours de la procédure.

L’étau se resserre autour de GDE et de tous ceux qui ont cautionné ses pratiques."

Et si je me remettais à croire en la Justice…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.