Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Prix Synergie
Edito

Epicuris, Christiane Head-Maarek et… Nicolas Blondeau !

6Commentaires

Publié le par

Je ne veux pas me répéter et je vous renvoies aux "brèves" et "éditos" qui ont été consacrés à Epicuris, le poulain (3 ans) prometteur de Christiane Head-Maarek, et, surtout, à Nicolas Blondeau, cet homme de cheval véritablement hors du commun.

Pour résumer, Epicuris refuse d’entrer dans sa stalle de départ, et c’est ainsi qu’il a dû être déclaré non-partant dans le Prix Greffulhe, préparatoire à notre "derby" des 3 ans. Il a été envoyé chez Nicolas Blodeau, à côté de Saumur, où il est arrivé mardi matin, pour en repartir dimanche… Entretemps, le "faiseur de miracles" avait eu le temps d’opérer, et, ce jeudi 21 mai, à Chantilly, à 11 heures 30, Epicuris a dû repasser un test d’entrée dans les stalles, devant les Commissaires de France Galop. Aucun problème au premier essai… Mais les Commissaires ont demandé à assister à une deuxième tentative et, là, seul Nicolas Blondeau a pu ramener le bébé champion à de meilleurs sentiments.

Interrogée sur "Equidia", cet après-midi, Christiane Head-Maarek a confirmé son intention d’aligner Epicuris au départ du Prix du Jockey Club, le dernier dimanche de mai, les Commissaires l’ayant autorisée à présenter le "récalcitrant"  apparemment mieux disposé, mais elle a précisé qu’elle redoutait le défilé d’avant ce Groupe I, et qu’elle tenait à assurer la présence, à la tête du cheval de Nicolas Blondeau. Or, si cette pratique est autorisée en Angleterre, elle est interdite en France…

Après ces déclarations, pas moyen de trouver Nicolas Blondeau… Et pour cause : joint après 16 heures sur son portable, il m’a appris que son avion venait d’atterrir à Pau (NDR : Nicolas veille aussi sur beaucoup de représentants de Jean-Claude Rouget). Il m’a confié son sentiment, et j’évite volontairement, pour la clarté du texte, mes questions de "relance".

"J’ai appliqué exactement les mêmes méthodes qu’avec Goldikova, pour Epicuris, et tout a très bien fonctionné… D’ailleurs, ce matin, lors du premier essai, il est vraiment entré sans aucun problème, impeccablement, sans temps d’arrêt,  dans sa stalle… Maintenant, pourquoi France Galop a-t-elle exigé une deuxième "preuve" ? Epicuris est "fragile", avec du caractère, et j’étais certain qu’on lui en demandait trop… Les gens qui sont à l’origine des règlements devraient mieux comprendre l’animal… J’ai donc dû l’aider, lors du second essai…. Je ne pense pas qu’il me reconnaisse spécialement, mais il répond à un code, à une façon de faire, que je lui ai tout bêtement inculquée. 

Maintenant, je tiens à préciser que les employés du GTHP, qui œuvrent derrière les stalles, sont les meilleurs "emboîteurs" du monde, qu’ils sont passionnés, demandeurs, par rapport à moi, et toujours à l’écoute de ce que je peux, à mon petit niveau, leur apprendre. Grâce à eux, qui finalisent mes approches, je vois mon travail aboutir. C’est une chance, pour moi, de travailler avec eux, je leur voue une grande reconnaissance, et j’entends bien que la collaboration se renforce. Leur boulot est si ingrat, et ils permettent à tant de chevaux de s’exprimer (NDR : contrairement aux îles britanniques où aucun effort n’est fait, ou presque, pour convaincre les "rebelles"), et vous noterez que, très souvent – environ deux fois sur trois, d’après mes observations – les concurrents ayant posé problème(s) terminent à l’arrivée. Les "caractériels" ne sont jamais des "veaux". A ce jour, je sais que Christiane veut qu’Epicuris dispute le Jockey Club, même s’il a sauté le Greffulhe, et je suis prêt à venir tenir son poulain en main, lors du défilé. Maintenant, les "Instances" accepteront-elles que je sois toujours à ses côtés au moment de le faire pénétrer dans sa boîte ?".

C’est à espérer, car voilà encore un point du règlement qu’il serait bon de dépoussiérer…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.