Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
On refait les courses du 20 août 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Merci, "Criquette" !

4Commentaires

Publié le par

Je la connais depuis toujours et l’ai appelée, avec beaucoup de respect, "Madame", jusqu’au jour où elle m’a dit : "Jérôme, arrêtez de me dire "Madame", mais plutôt Criquette, comme tout le monde…"

À l’image de son frère, Freddy Head, Christiane est disponible à n’importe quel moment, répond à la presse ("écrite" ou "parlée" tout d’abord, puis "télévisée", désormais). Elle dit ce qu’elle pense… Combien de confidences a-t-elle pu me faire, au moment du divorce avec les frères Wertheimer, sur ce qu’elle pensait de son père, l’immense Alec, comment elle voyait son frère… J’ai assisté à beaucoup de séances d’entraînement, avec elle, déjà du temps de la fabuleuse Three Troïkas, qui lui a permis, à jamais, de devenir la première femme entraîneur à remporter le Prix de l’Arc de Triomphe… Pour plus de facilité, nous circulions à bord de sa voiture, avec une stéréo parfaite qui diffusait de la musique de qualité, et du moment…

Je me suis inquiété pour elle quand elle a dû subir une grave opération, prenant régulièrement des nouvelles auprès de son mari, mon confrère Gilles Maarek, que je rencontrais régulièrement, cet hiver-là, à Vincennes…

Je lui ai fait une énorme bise, pour la première fois, lors de la victoire de Trêve dans l’ "Arc" 2013. Une deuxième, encore plus éclatante, comme le "Triomphe" 2014… Sa championne entrait dans la Légende… Et Criquette aussi.

Mais comme elle est une femme de défis, à l’instar du propriétaire de la fille de Motivator, le pari insensé a été relevé : que Trêve devienne l’unique pur-sang à signer trois "Arcs"… La professionnelle a fait mieux : elle a ouvert ses portes à des turfistes, avant la réapparition de sa "chouchoute". Tous sont revenus de son écurie, et de cette rencontre, ravis… Je n’en doutais pas un seul instant…

Et, avec l’aide de mon "vieux" copain Thierry Jarnet, Trêve s’est "promenée", hier vendredi 28 mai à Saint-Cloud, dès sa reprise de contact, dans le Groupe II Prix Corrida, sur 2.100 mètres. Pas de trêve pour le… rêve.

Alors, après ces "phénomènes" météores, comme Lammtara, l’extraordinaire Zarkava, ou l’éblouissant Sea The Stars, pour ne citer qu’eux, que l’on n’a pas revus après leur chevauchée sur le toit du monde hippique, il n’y a qu’un mot qui me vient, pour notre sport : "Merci".

J’ajouterai : "Merci, Madame… Criquette !"

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.