Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses
Suivez RTL via RSS
Edito

Louis Romanet réélu à la tête de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques

2Commentaires

Publié le par

Louis Romanet a consacré sa vie aux courses hippiques : entré à la Société d’Encouragement en 1968, il en est devenu le Directeur Général en 1986. Quand s’est créée France Galop, en 1995, il a été nommé Directeur de l’Organisation et des Affaires Internationales, puis Directeur Général de 1998 à 2007, année de sa « retraite ». 

Parallèlement, la Fédération Internationale des Autorités Hippiques était née en 1994, et il en est le Président depuis cette daté. Hier, mercredi 3 juin, à New York, lors de la réunion de la FIAH qui s’est tenue dans le cadre de la Conférence Panaméricaine, le Conseil l’a réélu pour un mandat de 3 ans (son… 8ème !), à compter du 15 octobre 2015, ainsi que les trois Vice-Présidents, Winfried Engelbrecht-Bresges (Asie), Jim Gagliano (Amérique du Nord et du Sud) et Brian Kavanagh (Europe).

Pour résumer sa position, Louis Romanet a déclaré : « Dans un contexte de plus en plus mondialisé, la Fédération doit se recentrer sur sa mission prioritaire, à savoir encourager la mise en place, au niveau international, des meilleures réglementations et pratiques. »

Un plan d’actions sera ainsi proposé, avec plusieurs objectifs à atteindre.

Le premier, qui a toujours été cher au Président : mettre en place une politique mondiale de contrôle antidopage avec la certification de laboratoires, l’harmonisation des règles de contrôle et des tests pratiqués de la naissance à la fin de carrière de courses. Les fondements de cette politique ont d’ores et déjà été établis avec l’article 6 de l’Accord International qui a été profondément remodelé et la sélection de 5 laboratoires dans le monde choisis en raison de leur niveau d’équipement et de savoir-faire correspondant à la certification à mettre en place. Bien entendu, et c’est le « cheval de bataille » de Louis Romanet, l’instauration d’une politique mondiale de courses sans médication pour tous les pays membres de la FIAH (NDR : il a bien failli déjà aboutir dans cette démarche).

Ensuite son « bureau » tient à proposer des mesures pou assurer le bien-être et la sécurité des jockeys et des chevaux en dressant, avec tous les acteurs des courses, un état des lieux sur la situation actuelle dans chaque pays et région du monde.

Essentiel aussi d’unifier le plus possible les règles des pays-membres de la FIAH, applicables le jour des courses, notamment pour le jugement des incidents de courses, afin de favoriser l’intérêt des turfistes pour les épreuves internationales et de réduire le risque de contestations.

Autre visée : faciliter le déplacement des chevaux pour les compétitions internationales grâce à des règlements et des dispositions adaptées tout en contrôlant l’état sanitaire. L’accord, pour 5 ans, avec l’OIE (Organisation Internationale des Epizooties) et le partenariat avec la FEI (Fédération Equestre Internationale) devraient favoriser les choses.

D’autres points importants ont été soulignés (dispositions juridiques contre les opérateurs de prise de paris illégaux ; renforcement du contrôle de la qualité des courses de Groupes, etc…).

Je connais Louis Romanet depuis mes débuts dans la profession. C’est un homme de terrain, qui a toujours été ouvert aux journalistes, que j’ai vu aller, lui-même, au devant d’employés du PMH mécontents (le problème, qui vient de connaître une triste fin, ne datait pas d’hier…), et qui, aujourd’hui encore, ne manque pas une grande réunion à Longchamp, à Saint-Cloud ou ailleurs dans le monde. 

Rencontré, il y a quelques semaines, après la rentrée victorieuse de Cirrus des Aigles, à Longchamp, je n’ai pas hésité à lui demander son avis : « C’est formidable, c’est une locomotive, pour nos courses, et, aujourd’hui, il réalise une grande valeur, qui va sans doute encore améliorer son « rating »…

Une autre fois, au Gala des Courses qui se tenait au Théâtre des Champs Elysées, quand je lui ai glissé qu’il était très actif, pour un « retraité », et que je l’ai questionné sur son secret, il m’a répondu : « Vrai que c’est trépidant, et que je passe plus de temps dans les avions que chez moi… Et si j’ai un secret, c’est celui-ci : la passion de notre Sport… »

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.