Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses du 17 novembre 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Quand Michel Sardou… a le trac !

8Commentaires

Publié le par

L’actualité était si riche, hier dimanche 28 juin à Saint-Cloud, que je n’ai pu évoquer ma (courte) entrevue avec Michel Sardou. Deux de ses représentants participaient à cette magnifique réunion : Plumetot, qu’il possède en association avec Gérard Augustin-Normand, dans le quinté du jour, et, surtout Aimless Lady, pouliche de 3 ans, qui défendait ses couleurs, casaque noire à coutures blanches, dans le Prix de Malleret (Groupe II, sur 2.40 mètres, pour pouliches de 3 ans). Pour la première fois, la vedette avait un partant dans une épreuve de Groupe.

Avant ce rendez-vous, il avait confié à mon confrère et ami, François-Charles Truffe, qu’il était beaucoup plu tendu qu’avant l’un de ses concerts.

J’ai, effectivement, pu le vérifier : au restaurant, où il partageait son déjeuner avec, entre autres, Jean-Claude Rouget, l’entraîneur d’Aimless Lady, rien n’y paraissait encore. Mais, quand j’ai pu le rejoindre, avant le grand rendez-vous, au rond de présentation, il était devenu « électrique ». En jean, baskets, chemise et petite veste bleue toute simple, il ne perdait pas une miette des recommandations de Jean-Claude Rouget à Ioritz Mendizabal, qui allait piloter son espoir.

Je m’étais reculé de deux pas, afin de ne pas gêner, et indisposer, les professionnels, mais j’ai tout de même perçu quelques mots, prononcés un peu plus fort, par l’artiste qui, montrant de ses doigts ses propres yeux, a répété à Ioritz : « Et n’oublies pas, je te regarde… »

En accompagnant Jean-Claude qui allait mettre Ioritz à cheval, il m’a demandé : « Et pourquoi j’étais l’homme du jour, dans la « matinale de RTL ? » Je lui ai répondu que c’était son premier essai dans un Groupe, et que j’avais même osé glisser que je le savais atteint de la « maladie d’amour »… des chevaux, depuis longtemps… Il a souri, précisant : « Joli… mais c’est vrai… ».

Le voyant assez agité, j’ai poursuivi : « Vrai aussi que vous avez l’air nerveux… »

Levant les yeux au ciel, il a rétorqué : « Je ne tiens pas en place… J’ai vraiment le trac. »

Un journaliste d’Equidia nous a alors rejoints, pour tenter d’obtenir un commentaire du chanteur, qui a précisé instantanément : « Non, pas maintenant… Après la course, je ferai tout ce que vous voulez, je peux même vous embrasser, suivant le résultat. »

« Vous me répondrez en chantant ? » a risqué le reporter.

« Pourquoi pas… Maintenant, je sais que la pouliche est en forme, qu’elle a bien mangé, et est prête à défendre ses chances… Pour en savoir plus, questionnez son entraîneur… »

Jean-Claude Rouget, amusé, assistait à la scène en souriant.

Le journaliste a alors fait remarquer : « Oui, mais Monsieur Rouget ne chante pas, lui… »

Et Michel Sardou de conclure : « Oui, mais il sait écouter, notamment les chevaux… »

Après avoir un instant fait illusion pour un accessit, Aimless Lady (3 succès en 4 sorties provinciales, cette saison) a donné l’impression de trouver la distance un  peu longue et a dû se contenter de la 5ème place derrière Sea Calisi, Kataniya, Yaazy et Bella Donna Borget.

Quant à Plumetot, il a conclu 7ème du quinté. Au vestiaire, son partenaire, Grégory Benoist, m’a confirmé : « Tu as vu la pression que Monsieur Sardou se met tout seul ? Incroyable, stressé comme ce n’est pas possible. Je lui ai même dit : Monsieur, ce n’est pas le Prix de l’Arc de Triomphe, ce n’est qu’un gros handicap… Mais rien à faire… Sans doute son côté perfectionniste… A part cela, il est vraiment gentil… Beaucoup de vedettes veulent donner cette impression mais ce n’est qu’une jolie façade, pour le public. Lui, tu sens que c’est vrai. D’ailleurs, il avait des chevaux chez Thomas Trappenard, et je sais que chaque fois qu’il venait les voir à l’entraînement, il amenait des albums, pour la mère ou la femme de Thomas… Un grand Monsieur. »

Bon, eh bien, la… java de Broadway, pour fêter la victoire, ce sera pour la prochaine fois…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.