Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Thomas Cook au bord de la faillite
Suivez RTL via RSS
Edito

Un Critérium des 5 Ans au goût amer…

8Commentaires

Publié le par

Ce samedi 29 août à Vincennes, c’était le jour J pour la génération des 5 ans, La course que l’on prépare depuis des mois, qui faut si bon effet sur une carte de visite, tant d’étalon que de poulinière (comme sur celle d’entraîneur ou de driver, d’ailleurs).

Je ne veux surtout en rien diminuer la victoire éclatante d’AVE AVIS (pieds nus pour la première fois), son metteur au point, qui était aussi au sulky, un certain Jean-Michel Bazire, se trouvait, une fois de plus, au bon endroit, au bon moment… Mais ce « championnat » n’a pas tenu ses promesses, pire, même, il m’a laissé un goût amer.

Déjà, tout avait mal commencé… Bien avant le départ, « Madame » ANNA MIX, en « configuration compétition », bonnet fermé et pieds nus, au contraire de ses deux sorties préparatoires, a renoué avec la mauvaise habitude qu’elle avait prise sous la selle. La voilà qui se colle le long d’une balustrade et, malgré tous les efforts de son pilote, Franck Nivard, elle voulait visiblement rester là, à l’ombre des grands arbres (vrai qu’il faisait très chaud). Sous la selle, par deux fois, elle avait carrément refusé de s’élancer, se plantant au milieu de la cendrée, au moment de la volte, refusant d’avancer d’un seul pas, et devant être déclarée non partante…

Eh bien, la « vilaine » a recommencé son petit manège, aujourd’hui, agissant exactement de la même façon, à l’instant du signal, et occasionnant deux faux départs. Comme le « vrai » départ n’avait pas encore été donné, les starters devaient, d’après le Code des Courses, reprendre les opérations, puisqu’il manquait un concurrent sur la ligne… Mais, après le deuxième essai, les Commissaires eux-mêmes, toujours comme le prévoit ce même Code des Courses, ont pris la décision de ne pas accorder à ANNA MIX une troisième chance et de l’interdire de participation.

Dommage pour la jument de Franck Leblanc, qui ralliait nombre de suffrages, mais tant mieux pour ses adversaires qui commençaient à monter en pression. Mais, malgré cette mesure, un troisième faux départ a encore retardé les opérations. L’outsider AS DORE a perdu toute chance dès les premiers mètres… Confié pour la première fois à Jos Verbeeck, ATHOS DES ELFES, pieds nus, également pour l’occasion, a animé l’épreuve. Mais, dans le dernier virage, il a commencé à « prévenir » le « Diable belge », commençant à se « décadencer » avant de prendre le galop. ATHENA DE VANDEL, plus connue au monté, toujours là, se défendait bien mais donnait quelques signes de lassitude. AMIRAL PACHA, le grand favori, poursuivait son attaque, en dehors, et il venait dans l’action d’un gagnant quand, tout à coup, lui aussi s’est enlevé :

« Quelle poisse, m’a confié, après coup, son partenaire, Gabriele Gelormini… Nous étions au « petit trot » et nous nous serions baladés… Mais pour éviter d’effleurer le sulky d’ATHENA DE VANDEL, qui faiblissait légèrement, j’ai donné un tout petit, mais vraiment un tout petit, « coup de guidon »… Il n’en a pas fallu davantage à AMIRAL pour répondre par une faute… C’est vraiment rageant… »

A ce petit jeu là, JMB est trè fort, ATHOS DES ELFES sur le voie de dégagement, AMIRAL fautif en dehors, un boulevard devant AVE AVIS, c’était le moment de placer un démarrage foudroyant… CE qu’il a fait. Malgré sa belle fin de course, l’excellent AKIM DU CAP VERT, qui s’était tenu un peu en retrait des premiers, a dû se contenter de la deuxième place devant la brave AFRICAINE, toujours là, et elle aussi revenue d’assez loin, la courageuse ATHENA DE VANDEL, qui pourra donc toujours dire qu’elle a conclu quatrième d’un Critérium des  ans et… ANETTE DU MIREL, ARLINGTON DREAM ayant, lui aussi été disqualifié.

1’12’’6 pour le vainqueur, deuxième meilleur chrono de cette épreuve, mieux que les 1’12’’7 des, eux aussi plus ou moins attendus, VABELLINO, l’an passé, et du regretté SCOOP D’YVEL, en 2011. Mais loin derrière les impressionnants 1’11’5 d’UP AND QUICK, que Franck Nivard n’avait même pas « poussé », en 2013.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.