Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses
Suivez RTL via RSS
Edito

Le « bal » des « anciens »

8Commentaires

Publié le par

Ce samedi 23 janvier, l’Association « Les Seniors des Courses », créée à l’initiative de Martine Della Rocca Fasquelle (à l’origine, aussi, de « femme, cheval, passion ») fêtait ses 10 ans, et la 5ème épreuve du programme avait été rebaptisée en leur honneur…

C’est tout d’abord François Brohier (MASINA, entre autres…), que j’ai rencontré. Il m’a appris que, le soir, à l’Orangerie de Grosbois, se tenait leur dîner annuel… Avec Roger Baudron (« Roger la science », Queila Gédé, Prix d’Amérique devant François Mitterand et… Ourasi), Francis Adam (propriétaire de TIEGO D’ETANG, au départ du « Cornulier », demain dimanche), André-Francis Bigeon, Roger d’Haène (« amour d’entraîneur », notamment de KATE DE CORNEVILLE), Paul Billon, Roland Dersoir (IRIS DE VANDEL), Jean-Yves Lécuyer (HAND DU VIVIER, USTINOF DU VIVIER…), Henri Bourrée (lui aussi un « amour », assistant de Jean-Lou Peupion, ces dernières années) Christian Bazire (Président de l’Association des Entraîneurs) et… Minou Gougeon (le dernier triomphe d’OURASI, pour n’évoquer que celui-là…).

« Mais Minou, qui se remet d’une petite opération, ne sera pas des nôtres, aujourd’hui… » m’a précisé François Brohier. « En revanche, il sera là demain, pour « son » Cornulier… »

Quelle ne fut donc pas ma surprise de croiser, quelques minutes plus tard, le frère cadet de Jean-René… À ma vue (c’est toujours agréable), il m’a lancé : « Tu as grossi, Jérôme ! »

Il m’a ensuite expliqué : « Oui, j’ai été opéré de polypes, mais, je me sentais vraiment bien, ce matin, alors j’ai décidé de venir… Je n’irai pas à la fête, ce soir, étant invité chez l’une de mes petites filles, et puis… c’est plus prudent (rires) ! »

Il a alors marqué un temps d’arrêt et a poursuivi : « Je te revois en culotte courte, quand tu suivais ton père… Maurice était très lié avec Jean… (NDR : Jean-René). Et puis, tu as grandi, tu venais m’interviewer à Grosbois, travail fini, on allait boire un coup, à l’Auberge Marollaise, ou tu restais chez moi, pour l’apéro… J’ai 83 ans, mais ce n’est pas pour cela que je te dis que c’était le « bon temps »… On courait beaucoup moins, à l’époque, quand je vois le rythme que les « vedettes »  actuelles doivent adopter pour rester dans le haut du panier, avec ces voyages à gauche, à droite, ces quelques heures de sommeil avant de se retrouver sous la pluie, à l’aurore, sur une piste d’entraînement… Nous, on vivait… On « rigolait », aussi… Mais ce n’est plus la même ambiance, d’ailleurs, en dehors des Grands Prix, il n’y a plus personne sur les hippodromes… Maintenant, un « Cornulier » reste un « Cornulier », et je suis impatient de vivre, depuis les tribunes, celui de demain… »

Jean-Michel Bazire nous a alors aperçus, Minou, François, qui nous avait rejoints, et moi. Il a alors lancé, un sourire éclatant lui fendant littéralement le visage : « Oh ! Mes idoles ! », avant de se ruer pour leur serrer la main. Quand j’ai simplement souligné : « Moi aussi, Jean-Mi ? Non, tu le sais, je ne suis pas une idole, appelle-moi Jérôme… », il a alors éclaté de rire, l’air de dire « tu exagères un peu… ».

J’ai ensuite salué Marie-Christine Joney-Weiss, qui fut la reine des « drivers amateurs » et aussi l’une des « Miss Vincennes »… Avec sa tenue, pantalon et blouson de cuir, très « djeune », nous avons plaisanté, avec mon ami Claude Piersanti : « Toi aussi, tu seras de la partie, ce soir ? » « Nous ne voulons pas croire qu’il y a 10 ans, tu faisais déjà partie de l’Association… » Coquette, et rougissant presque, elle a répondu : « Il y a 10 ans, non… mais, le temps passe… »

Claude a alors insisté sur le look, « branché » de celle que l’on prendrait encore volontiers pour une jeune-femme. Elle nous a alors glissé : « Et vous n’avez encore rien vu : je vais me changer, avant la soirée, et je vais enfiler une robe plus… découverte. »

Mauvais camarade, j’ai alors répété à André Bigeon que Marie-Christine serait « affriolante » ce soir… Les yeux du Monsieur ont brillé, et il y en aura d’autres, ce soir… Je tenterais bien un pari, mais la cote n’est pas assez intéressante.


Bonne soirée à vous tous, Messieurs les « héros »… d’hier, mais si présents dans nos mémoires d’amoureux des « artistes ».

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.