Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses
Suivez RTL via RSS
Edito

Les yeux mouillés de Laurent Abrivrad

16Commentaires

Publié le par

Une fois mon devoir accompli, sur RTL, ce dimanche 24 décembre, je me suis précipité dans le vestiaire de Vincennes. Alexandre Abrivard était encore sur le podium, pour la remise des Prix du « Cornulier », la plus grande course au trot monté. Il venait de la remporter, en selle sur SCARLET TURGOT, une néophyte dans la spécialité (3 sorties seulement), malgré ses 10 ans… Et de bout en bout, en repoussant la belle attaque d’ASTOR DU QUENNE, qui avait mis du temps avant de pouvoir s’exprimer…

Dans sa loge, Jean-Michel Bazire, chez qui Alexandre a beaucoup appris (après, bien sûr, l’école « paternelle »), veillait, et il a recommandé au « valet » : « Tu as bien préparé toutes les affaires d’Alex, parce qu’il se met au sulky, pour moi, dans la prochaine, et il va encore être retardé, avec l’épisode « Champagne »… »

JMB connaît les coutumes, et douche au Champagne il y a eu, pour accueillir Alex dans les « loges ».

Pendant ce temps, mine de rien, engoncé dans son pardessus, un homme est entré dans la salle de télévision… Il avait les yeux mouillés. Laurent Abrivard.

« Alors, fier du fiston ? » lui ai-je lancé.

Les sourcils dépassant son front, il m’a répondu : « Et comment ! »

Séquence souvenirs : « Tu te souviens que, bambin, il courrait partout, en faisant du bruit, ici… Je n’aurais jamais supposé qu’il gagnerait le Prix de Cornulier avant même ses 23 ans… »

Souriant, Laurent en a convenu : « A ce moment là, moi non plus, je le concède… Mais plus tard, je me suis vite aperçu qu’il était très doué. Meilleur que moi… »

Les « statistiques » donnent raison au « papa » : lui a remporté le Prix de Cornulier, associé à VOICI DU NIEL, alors qu’il avait… 24 ans !

« J’ai même cru pouvoir doubler la mise, en selle sur JARDY, dans l’un des 3 qu’a signés JAG DE BELLOUET… J’avais le meilleur dans le dernier virage, j’allais bien… Le « crocodile » regagnait du terrain sur nous, mais sans plus… J’avais sa mesure… Et puis, mon cheval à l’entrée de la dernière ligne droite, a mis le bout du nez de côté et s’est enlevé… »

Pour aller plus loin dans les confidences, Laurent m’a avoué : « Avec BILIBILI, de la graine de champion, j’ai longtemps hésité avant de l’aligner, ou non, au départ, cet après-midi. Il y avait sa place, c’est certain… Samedi dernier, je me posais encore la question… Et puis, j’ai cogité. Alex l’aurait monté, bien sûr… Et je me suis dit : « Et si BILI courait bien, mais ne terminait que 5ème, et que SCARLET TURGOT, à laquelle aurait renoncé mon gamin, par la force des choses, l’emportait… Le dimanche, j’ai dit non… Mais, si tout va bien, je pense qu’Alex pilotera BILIBILI, l’an prochain… »

De retour dans mon « perchoir », plusieurs confrères m’ont questionné : « On t’a vu en conversation avec Laurent Abrivard… Qu’as-tu appris ? Parce que, Laurent, il ne parle pas à tout le monde… »

M’enrobant dans mon indicible vanité (ce qui plaira à l’auteur du « mail » destiné à la Direction de RTL), j’ai simplement répondu : « Le privilège de l’âge… Les premiers « papiers » avec Laurent, c’était moi… Comment il a perdu une phalange de sa main droite, en se mêlant, tout gosse, de la cuisine de sa mère et voulant intervenir dans le « mixer », il me l’avait révélé, sans ambages… Et, comme tous les hommes « bien », il n’a pas la mémoire courte… »

Cependant, comme je ne suis pas un mauvais camarade, j’ai tout répété de notre conversation à mes copains de la salle de presse.


Combien de « Abrivard » (Laurent, Matthieu, Alexandre), au palmarès du Cornulier, ces dernières années ?

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.