Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses du 03 novembre 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Prix du Luxembourg : le triomphe de TREBOL, la victoire d’ANNA MIX…

5Commentaires

Publié le par

Dans l’ordre chronologique, ce matin, samedi 30 janvier, à 8 heures, pile, mon téléphone portable a sonné. C’était Nicolas Blondeau (voir tous les articles qui lui ont été consacrés), qui avait mis une touche finale à la préparation d’ANNA MIX (interdite pour deux mois de toute compétition avec départ volté), mercredi, chez Loïc Abrivard, à côté du Meslay-du-Maine :

« La jument est extra, gaie et bien souple, et mon travail commence à porter ses fruits… C’était encore trop tôt, la dernière fois, au monté, et elle avait repris ses mauvaises habitudes, au moment du départ, avant que je ne me précipite sur la piste – j’avoue avoir, dans la hâte, enfreint le Code des Courses – et sois parvenu à la faire démarrer, mais beaucoup trop tard… Dommage pour les parieurs, car elle n’a pas été déclarée non partante, ce jour-là… De plus, et je vous l’ai signalé, je me suis aperçu qu’elle souffrait d’une petite gêne, au niveau du dos et, comme cela arrive parfois, lors de cette fameuse volte, tous les concurrents se sont présentés « à l’arrêt » ou au « tout petit trot »… Pour elle, il fallait donc passer « d’immobile » à allure « course », d’un coup… Elle a compris le truc et a refusé, dans un premier temps, de mettre un pied devant l’autre… Lors de nos essais, sur la cendrée de Vincennes, avec des pensionnaires de Franck Leblanc, nous avions eu le tort de lui demander accompagner des chevaux « lancés », et elle l’avait accepté… Bref, on ne refait pas l’histoire… Mais, cet après-midi, je serai très déçu qu’elle ne réalise pas une belle performance, même si elle peut, évidemment, manquer d’un parcours, puisqu’elle a été directement ramenée aux écuries, l’avant-dernière fois, et qu’elle n’a pas réellement participé, le plus récemment. Mais je suis sûr, à 99%, qu’elle va s’élancer correctement… A tout à l’heure. »

Arrivé sur l’hippodrome, j’ai constaté avec satisfaction que le restaurant panoramique était pratiquement plein, et qu’on y parlait toutes les langues…

Le Prix du Luxembourg (Groupe III, international, sur 2.100 mètres, grande piste, avec départ à l’autostart, pour des 5 à 10 ans n’ayant pas gagné 800.000 €, considéré comme la « consolante » au Prix d’Amérique du lendemain, pour les trotteurs n’étant pas parvenus à se qualifier), était le point d’orgue de cette réunion (de veille de fête) de ce samedi.

Il ne faut surtout pas passer sous silence la magnifique victoire de TREBOL et de son mentor, le très adroit Gabriele Pou-Pou, acclamé par une grosse délégation ibérique, aussi bien dans les tribunes que dans les écuries. Sa fin de course a été époustouflante, lui qui avait attendu en queue de peloton.

Mais il faut aussi souligner le boulot de tout l’entourage d’ANNA MIX, qui a pris une belle deuxième place devant OPRIONE DEGLI DEI et ORIENT HORSE.

Déjà, avant que la voiture ne déploie ses ailes et commence à rouler, Pierre Vercruysse avait isolé sa partenaire sur la grande piste et est arrivé, à la seconde près, juste à temps pour prendre sa place derrière l’autostart :

« J’ai dû appeler « Bébé » (NDR : Bruno Bourgoin »), qui avait tiré le 10 avec BRUTUS DE BAILLY, pour qu’il me laisse la place et que je puisse me ranger au 2 », m’a confié Pierrot.

Je lui ai fait remarquer que j’étais vraiment épaté et qu’il avait un « chrono » dans la tête : « Ce serait dommage, au bout de tant d’années, que j’arrive en retard ou en avance… Ensuite, ANNA m’a vraiment plu… Nouas avons accompagné, en face, JMB et AVE AVIS, à son extérieur… Ma jument a pointé le bout du nez à gauche, dans l’ultime virage, puis à droite, dans la dernière ligne droite, mais elle n’a rien lâché… Ceux qui nous avaient accompagnés ont cédé, les attaques ont fusé de toute part… Sa force, ce n’est pas sa pointe de vitesse, et TREBOL nous a dominés au sprint, mais quel courage, et quelle endurance… »

Rencontré un peu plus tard, Nicolas Blondeau m’a confirmé ses propos du matin : « Elle a juste péché par manque d’un parcours… Elle l’a eu, maintenant… Elle arrivera chez moi 4 jours avant le Grand Prix de France, et je vais encore m’appliquer… Mais nous sommes ravis, aujourd’hui… »


Moi aussi.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.