Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
On refait les courses du 19 août 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

DICTON, la belle histoire…

8Commentaires

Publié le par

Fort heureusement, même au galop (c’est plus fréquent au trot) il y a encore de belles histoires, aux courses, et si les principales courses « classiques » tombent souvent dans l’escarcelle des grands propriétaires internationaux, avec des poulains ou pouliches achetés fort chers (ou élevés avec ce qui se fait de mieux en matière d’étalons et de poulinières), les « petits » passionnés peuvent encore rêver.

DICTON en a donné une nouvelle preuve, ce mercredi 20 avril à Chantilly.

L’an passé, alors qu’il portait les couleurs des frères Wertheimer et était préparé par un certain Freddy Head, DICTON n’avait pas enthousiasmé, lors de ses 3 premières sorties. Son entourage avait donc décidé de le présenter dans une épreuve « à réclamer », le 8 octobre à Saint-Cloud. Là, sous la selle d’Aurélien Lemaître, le fils de LAWMAN et SAYING allait s’imposer et taper dans l’œil d’un professionnel italien, Gianluca Bietolini, qui s’en portait acquéreur.

Ce Gianluca Bietolini, 47 ans, fils de l’ex-jockey puis entraîneur Luciano Bietolini, n’a pas embrasser la carrière de jockey, au contraire de son frère, mais après plus d’une centaine de victoires en tant que gentleman-rider, passionné par l’entraînement, il avait, dès ses 17 ans, pas mal de représentants dans les écuries de Capannelle… Et beaucoup de succès, dont des Groupes, plus tard, vu la crise sévissant en Italie, il a installé sa première « annexe à Maisons-Laffitte en 2013…

Bref, l’homme connaît son métier. Il a commencé par aligner DICTON, appartenant désormais à Robert Ng, dans un nouveau « selling », le 25 octobre, toujours à Saint-Cloud. Le 2 ans s’est encore imposé, associé à Maxime Guyon. Dans la foulée, il a conclu deuxième d’un petit handicap, encore au Val d’Or et avec Maxime Guyon, puis a fini son année par un succès à Deauville, le 27 décembre, dans une course à conditions, monté par Cristian Demuro.

Il a aussi bien entamé 2016, remportant une nouvelle course à condition, avec style, le 9 mars à Compiègne, retrouvant Cristian Demuro. Le 20 mars, avec, cette fois, Olivier Peslier (Cristian Demuro, lié par contrat, devant piloter Mont Ormel), c’est l’Omnium II, listed Race sur 1.600 mètres, à Saint-Cloud, que le cheval enlève…

Suite logique : aujourd’hui, DICTON était au départ du Prix de Fontainebleau (Groupe III sur les 1.600 mètres de la piste ronde de l’hippodrome des Princes de Condé) et, après avoir attendu (alors que son leader, FREE FROM DESIRE, confié à Pierre Bazire et mis au point par Alexandro Botti assurait un rythme régulier), Olivier Peslier l’a lancé à l’assaut de ses adversaires et dominant la situation devant les « Rouget » TAAREEF et ALMANZOR, et « l’Aga Khan » VEDEVANI.

DICTON, si tout va bien, va donc être maintenant dirigé vers la Poule d’Essai des Poulains, le 15 mai ( Groupe I qui se disputera, cette année, sur 1.600 mètres en ligne droite, à Deauville, Longchamp étant en travaux).

Interrogé par le journaliste d’Equidia,  Gianluca Bietolini a expliqué que le poulain avait beaucoup changé, en bien, durant l’hiver, qu’il avait pris beaucoup de force, était devenu très mature, qu’il allait pouvoir le préparer sur des tracés rectilignes, en vue der son nouvel objectif et le professionnel italien, visiblement ravi, a conclu par cette jolie phrase : « C’est le miracle de la vie… »

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.