Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Les courses du 01 décembre 2019
Suivez RTL via RSS
Edito

Quand Franck Nivard joue à "qui gagne perd" !

7Commentaires

Publié le par

J’avoue que je n’étais pas à Enghien, hier samedi 23 avril, puisque Bernard (Glass) officiait sur RTL mais, évidemment, je n’ai rien perdu du spectacle, restant « scotché » devant Equidia, pour regarder, plus particulièrement encore, le Prix de l’Atlantique, le seul Groupe I (international, attelé, sur 2.150 mètres avec départ à l’autostart, pour des 4 à 10 ans) se déroulant sur l’anneau de Soisy.

En consultant le programme, et sans aucunement penser à mal, je m’étais fait la réflexion suivante : "Tout de même, le Frankie (Nivard), il ne ménage pas sa peine : sur les 8 épreuves, du jour, il en dispute 7, et encore, la 8e compétition est réservée aux… apprentis !"

C’est ainsi que Franck a fini 3e de la 1ère course, a laissé les apprentis et lads-jockeys en découdre dans la 2e, puis a mené LIONEL au succès dans la 3e, le Prix de l’Atlantique, quinté de ce samedi.
Ensuite, il a enchaîné "heats", trots d’échauffement et "drives" jusqu’à la 8e et dernière.

Ce dimanche, j’ai eu connaissance d’un des communiqués des Commissaires, concernant les sanctions prises hier et, pour le Prix de l’Atlantique, voici les quelques lignes officielles :

"Le driver Jean-Claude Hallais a été interdit de monter dans toutes les courses, du mercredi 4 au samedi 7 mai inclus, pour s’être déporté vers la corde peu après le départ, gênant fortement le driver BIRD PARKER, qui a commis une faute (NDR : bien parti – son point faible – ce 2e favori n’a ensuite jamais pu se remettre dans la bonne cadence et a fini par s’enlever définitivement, et être disqualifié, au dernier passage dans la ligne opposée).

Le driver Franck Nivard a été interdit de monter dans toutes les courses du mercredi 4 au samedi 7 mai inclus, pour ne pas s’être présenté à la remise de prix, à l’issue de cette épreuve, comportement déjà sanctionné à Lyon-La-Soie le mercredi 13 avril (NDR : l’actuel leader au classement des drivers a également écopé d’une amende de 150 €, et il faut rappeler qu’il avait terminé 3e de l’étape du GNT à Lyon-La-Soie, associé à VANILLE DU DOLLAR, derrière UTINKA SELLOISE (pilotée par Jean-Michel Bazire) et VARUS DU BOCAGE (mené par Matthieu Abrivard))."

S’il m’est permis de donner mon avis, j’estime que les fautes des deux professionnels incriminés ne sont pas comparables, n’ont pas la même gravité et les mêmes répercussions pour les parieurs, et aboutissent pourtant à la même punition.

Franck a d’ailleurs confié à mon confrère, et bon copain, Kevin Baudon, qu’il envisageait de faire appel de cette décision qu’il jugeait très sévère. S’il reconnaît avoir carrément oublié le "protocole" à Lyon, où il n’avait pas gagné et où personne ne lui a rappelé son obligation de "podium", et plaide donc coupable, il précise que ce samedi, Fabrice Souloy (entraîneur, également, de LIONEL) lui avait demandé impérativement d’assurer le "heat" de sa jument finlandaise EL CATWALK qui participait à la 5e épreuve (NDR : elle y a conclu 6e, et Franck, qui la découvrait totalement, devait se la « mettre en mains » juste après le Prix de l’Atlantique), entre la 3 et la 4…

Il m’est souvent arrivé de croiser Jean-Michel Bazire, Eric Raffin ou autre « pro » très demandé, courant comme des fous pour sauter sur l’estrade récupérer un trophée, répondre à quelques questions de l’animateur du jour, serrer la main des « Officiels », avant de se précipiter dans leur loge pour changer de casaque, repartir, du même pied, dans les écuries, assurer les échauffements pour les compétitions qui suivent, revenir se mettre au sulky (ou en selle) de leur partenaire dans l‘épreuve qui va démarrer dans quelques minutes…

Bref. Que les "vedettes" se doivent d’honorer le public et la remise des récompenses (surtout pour un Groupe I), je partage cet avis… Mais une "belle" amende, en cas de non respect de ces obligations, serait peut-être plus appropriée qu’une « mise à pied", comme en subissent les fautifs… dans les pelotons.


En tout cas, là, Franck doit avoir eu l’impression de jouer à "qui gagne perd"…

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.