Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : la dernière minute du Prix de Montignac-Charente du 19 novembre
Edito

Drivers de l'hiver à Vincennes : le top et le flop

6Commentaires

Publié le par

C'est un premier constat évident au lendemain du triomphe de Bold Eagle dans la Triple Couronne. Franck Nivard, qui porte plus que jamais son surnom de "Franckie la main froide", a encore réalisé un superbe meeting, avec à ce jour une soixantaine de gagnants (seul Jean-Michel Bazire, me semble-t-il, a fait mieux).

Mieux encore, il a remporté dimanche 26 février une 12ème victoire dans ces trois courses d'exception, Prix d'Amérique, de France et de Paris. Il a en effet à son palmarès 5 Prix d'Amérique, cinq Prix de France et deux Prix de Paris.

À 37 ans, c'est  à comparer avec Jean-René Gougeon, qui a lui remporté sa 1ère course dans ces épreuves à 38 ans. Il est, comme Bold, sur une superbe trajectoire.

Le flop, c'est le driver suédois Örjan Kihlström, qui avait remporté un Prix d'Amérique avec Maharajah en 2014. Il n'a pas gagné de courses, et sur ses 16 tentatives, la plupart au haut niveau, il n'a terminé qu'une fois dans les trois premiers, avec Propulsion, 2ème du Prix de Bretagne, et une fois dans les quatre avec le même champion dans l'Amérique.

Je ne suis pas sûr qu'il soit aussi redoutable à Paris que son confrère Björn Goop, et je m'associe à l'amertume de Matthieu Abrivard, qui a été débarqué méchamment de Lionel après le Prix de France. Le trotteur norvégien n'a pas mieux fait avec son driver suédois dans le Prix de Paris.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.