Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : la dernière minute du Prix des Equidays
Edito

Jean-Claude Rouget décoche ses flèches mardi prochain

1Commentaires

Publié le par

Ce sera, ces jours prochains à Deauville, de belles journées de gala à n'en pas douter. Au programme, bien sûr, le Prix Jacques Le Marois dimanche et aussi les rentrées d'Almanzor et de Brametot en vue de l'Arc de Triomphe mardi.

Les 2 champions d'Antonio Caro et de Gérard Augustin Normand se sont entrainés dernièrement à Deauville et ont satisfait pleinement leurs entourages.

Le 1er fait un gros retour puisqu'il n'a plus couru depuis près de 9 mois. Il aurait dû retrouver la compétition bien avant mais il a fait partie du Barn contaminé de Jean Claude rouget à Pau. Sa rentrée a donc été différée et ce sera dans le prix Gontaut- Biron, un groupe 3, où il aura un leader pour rendre la course régulière. Ce sera en principe avec Christophe Soumillon. Une mise au point qui devrait lui permettre d'arriver au 1er dimanche d'octobre dans de bonnes conditions, d'autant que ses adversaires du jour seront à sa portée pour sa reprise de contact.

Le second, auréolé de ses 2 succès dans la Poule d'Essai et le Jockey Club, sera au départ d'un groupe 2 : le prix Guillaume d'Ornano. Il y retrouvera l'un de ses dauphins, Recoletos sans doute avec Christian Demuro, ou s'il est encore à pied avec de nouveau Christophe Soumillon.

Mardi soir Jean Claude Rouget, dont les chevaux ne connaissent pas leur réussite habituelle sur la cote normande, saura donc s'il peut encore rêver à un premier Arc ou pas. Mais à mon avis c'est oui.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.