Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Prix de Clermont-Ferrand
Edito

PMU : Cyril Linette veut faire bouger les orientations

15Commentaires

Publié le par

Après sa nomination comme directeur général, il a beaucoup observé et donné ce mercredi matin une grande interview à Paris Turf pour y faire part de ses inquiétudes pour la filière. Après avoir précisé qu’au 30 juin la baisse des paris était de 2,4% sur l’an passé, Cyril linette a ajouté que si aucune solution n’est trouvée d’ci 5 à 10 ans, son entreprise mettra sans doute les clés sous la porte. D’où l’urgence selon lui de faire des économies et de reconstruire le modèle hippique.

Les économies

Il va revoir le train de vie du PMU et envisage d’ailleurs 30 millions d'euros de moins pour son entreprise à la fin de l’année. Pour cela, il va revoir tous les coûts de fonctionnement pour assurer à la filière en 2019 la même somme que cette année, à savoir un peu moins de 800 millions d’euros.

La communication du PMU va notamment être revue pour que les parieurs s’y retrouvent pleinement (il y aura à mon avis moins de films publicitaires et de pubs dans les médias) et il risque d’y avoir encore des départs puisqu’il indique qu’il faut aussi du sang neuf dans son entreprise.

Dans le même temps, il envisage un nouveau concept de télé les dimanches pour interpeller. Est-ce que ce sera sur TF1 et LCI comme maintenant ? Ou sur Canal+ puisqu’il connait bien la maison et que la chaîne cryptée a beaucoup perdu en retransmissions sportives ? On le saura dans quelques mois.

Reconstruire le modèle hippique

À l’inverse de Philippe Germond, il ne pense pas que le positionnement du PMU sur les paris sportifs et le poker amène beaucoup de nouveaux joueurs. Il reconnait une réflexion sur la pertinence de continuer l’expérience. À l’inverse de Bertrand Belinguier, il pense qu’il y a trop de courses à financer, surtout à l’international, et que l’augmentation de ces dernières années doit cesser.

Il veut par ailleurs, pour ne pas perdre les plus fidèles, limiter au maximum les références aux jeux de hasard. Donc peut-être revoir l’idée du numéro plus ? Et pour gagner de nouveaux parieurs, il veut de nouveaux types de paris car il estime que le produit hippique n’a pas évolué depuis plusieurs années.

On le voit, il veut agir vite et bien selon lui. À voir s’il sera suivi par des dirigeants hippiques qui, dans leur ensemble, ont validé certaines orientations du passé qu’il veut remettre en cause. La réponse viendra très vite je crois.

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.