Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Quinté + : les favoris du Prix Synergie
Tout savoir sur l'hippisme

Obstacles : Histoire et réglementation

2Commentaires

Publié le

Pénélope Leprevost fait partie de l'équipe de France de saut d'obstacles

On distingue trois types d'épreuves différentes.

D'abord il y a la course de haies dite "classique" où les obstacles sont réguliers (1m10 de hauteur) et où la distance varie majoritairement entre 3 000 et 5 000 mètres et la moyenne se situe à 3 900 mètres. Dans le règlement, le minimum imposé pour ce type de course est de 2 500 mètres. Le parcours est jalonné au minimum de 7 haies et tout autre obstacle est prohibé.

Ensuite, on trouve le steeple-chase où les obstacles sont plus hauts et plus complexes que des haies. Ces courses se disputent sur une distance avoisinant les 4 500 mètres en moyenne. En français, steeple-chase signifie "course au clocher" et rappelle les origines de cette discipline où les cavaliers devaient relier le clocher de leur village par le chemin le plus court. La longueur minimum imposée pour cette course est de 3 000 mètres et doivent être jalonné de huit obstacles au moins dont quatre différents parmi : la banquette, la barrière fixe, la barrière fixe avec brook, le bull-finch, la double barrière, les douves, le mur en pierres, le mur en terre, l'open ditch et la rivière.   
Enfin il y a les cross-countries qui se courent sur de très longues distances (entre 5 000 et 7 000 m) et les obstacles sont naturels donc plus spectaculaires et plus dangereux aussi bien pour les chevaux que pour les cavaliers. Le règlement de ces courses "à travers la campagne" est strict et stipule que les parcours des cross-countries doivent comprendre, autant que possible, des obstacles naturels et être courus sur une distance minimum de 4 000 mètres. Ils doivent être, dans la mesure du possible, tracés en dehors des pistes utilisées pour les autres courses. […] Les steeple-chases et les cross-countries sont considérés comme des courses de même nature pour ce qui concerne la qualification des chevaux, le calcul des surcharges et des remises de poids. Ils ne diffèrent que par le tracé des parcours et la configuration des obstacles."

Voici les noms des obstacles en Steeple (le parcours change d’une course à l’autre et d’un hippodrome à l’autre) :
Banquette irlandaise ou talus breton : Talus en terre surmonté d’une plate-forme. Doit être passé en deux bonds, avec un appui sur la plate-forme.
Barrière : Deux barres fixes superposées dans le sens horizontal.
Brook : Obstacle associant un fossé à une haie.
Bull finch : Talus surmonté de petites haies.
Butte : Butte de terre.
Claie : Obstacle formé d’un treillage de branchages ou d’osier.
Contrebas : Fossé dissimulé par une haie inclinée.
Douve : Fossé rempli d’eau.
Fence : Clôture en bois.
Haie : Obstacle formé de feuillages et de fagots.
Mur : Obstacle vertical en brique ou en gazon.
Open ditch : Barrière suivie d’un fossé, puis d’une haie.
Passage de route : Un contrebas suivit d’un contre haut.
Oxer : Large haie encadrée de deux barrières élevées.
Piano : Obstacle comprenant plusieurs contrebas successifs.
Rail ditch : Tronc d’arbre suivi d’un fossé, puis d’une haie.
Rail ditch and fence : rail ditch dont la haie est remplacée par un fence.  Surnommé le Juge de Paix.
Rivière : Tranchée plus ou moins large, remplie d’eau.

Les grands champions de ces courses d'obstacles se nomment : Al Capone II, Princesse d'Anjou et Katko.

Découvrez aussi : le Grand Steeple-Chase de Paris ainsi que les autres grandes courses d'obstacles

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.