Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
On refait les courses du 23 juillet 2019
Suivez RTL via RSS
Tout savoir sur l'hippisme

Histoire des courses : Le règne de Louis-Philippe

+Réagir

Publié le

Apprendre à parier sur les courses hippiques

C'est le 3 mars 1833 que le roi Louis-Philippe met en place, par ordonnance, le stud-book français qui définit les fondements de l'élevage et des courses en France. Il répertorie les naissances des chevaux pur-sang nés sur notre sol tel un registre matricule Une définition de la race pure y est donnée :
Seront seuls reconnus de race pure et admis comme tels à l'inscription, les chevaux de pur sang anglais et les chevaux de pur sang arabes, barbes, turcs et persans, dont la généalogie et la qualité de race auront été dûment constatés.

C'est sous le règne de Louis-Philippe que les courses hippiques vont prendre une forme plus contemporaine avec la création de la Société d'Encouragement pour l'amélioration des races de chevaux. Sa première séance a lieu le lundi 11 novembre 1833, à 15 heures, dans les salons du tir de Tivoli, rue Blanche, à Paris. Les fondateurs de ce comité se nomment Lord Seymour (c'est un Anglais résidant en France), Maximilien Caccia (c'est un comte italien) et Anatole Demidoff, (comte russe).
Ensemble, ils vont définir les statuts de la Société d'Encouragement et ceux-ci seront adoptés le 16 mars 1834 – ils sont encore aujourd'hui l'un des fondements de la politique française en matière de courses et d'élevage.

En 1842, les prix royaux sont accessibles aux seuls chevaux de pur-sang de race anglaise inscrits au stud-book ; le 25 mai 1855, un décret vise à la création d'un hippodrome dans les plaines de Longchamp…
Un an plus tard, la Ville de Paris en accorde le bail à la Société d'Encouragement qui devient la référence absolue en matière d'organisation de courses et de grands prix. Elle sera dès lors la seule interlocutrice pour ce qui relève des courses de galop :

L'arrêté ministériel du 30 janvier 1862 portant règlement général des courses et les titres IV et V de l'arrêté du 7 janvier 1863 sont abrogés. Désormais, les hippodromes sont régis, pour les courses plates, au galop, par le règlement de la Société d'Encouragement pour l'amélioration des races de chevaux en France ; pour les courses à obstacles, par le règlement de la Société générale des steeple-chases ; pour les courses au trot, par celui de la Société pour l'amélioration du cheval français de demi-sang.

En savoir plus sur l'histoire des courses : Histoire des courses : les temps modernes, Histoire des courses : La Révolution Française,Histoire des courses : Le règne de Bonaparte

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.