Contact Aimez RTL sur facebook Suivez RTL sur twitter Suivez RTL sur Google+ Suivez RTL via RSS Se connecter / S'inscrire
On Refait les Courses
Une médaille, une histoire
Suivez RTL via RSS
Tout savoir sur l'hippisme

Les métiers des courses

+Réagir

Publié le

Métiers des courses

La filière cheval brasse quelque 60 000 acteurs et chaque année, environ 4 000 nouveaux emplois se créént.

L’ELEVEUR
C’est dans sa tête à lui que naissent les premières espérances. Savoir choisir le croisement idéal entre un étalon et une poulinière, afin que le produit hérite à la fois de vitesse et de tenue. Si tout se passe bien, tant pour la saillie que la mise bas, il va lui falloir ensuite assurer la croissance, physique comme mentale, du foal, dans les meilleurs herbages. « Poulain bien élevé, débuts pratiquement gagnés »… On pourrait comparer l’éleveur à un fabriquant d’automobiles, qui conçoit le meilleur prototype possible, le plus maniable, le plus solide, aussi, puis le livre, clefs en mains.

LE PROPRIÉTAIRE
Séduit par un modèle, comme on peut l’être par celui d’une voiture, il décide de s’en porter acquéreur, aux ventes de yearlings, à l’amiable, voire à l’issue d’une épreuve « à réclamer ». Lui représenterait le « sponsor », à la recherche, sinon de rentabilité, tout au moins de moments de bonheur et plus, comme une petite parcelle de gloire, selon affinités. Son « logo », c’est sa casaque…
Sans « sponsors », il n’y aurait plus de Grands Prix Internationaux pour chevaux… mécaniques ! Ah, s’offrir, peut-être, une future « Formule I »…

L’ENTRAÎNEUR
Le propriétaire lui confie son « bolide », même si certains entraîneurs sont également éleveurs-propriétaires. Lui, c’est le metteur au point, doublé du mécanicien. A lui de régler au mieux le « moteur », tout en veillant sur la « carrosserie », d’augmenter la puissance d’accélération et de favoriser l’utilisation d’une « cinquième vitesse ». Le matin, lors des essais, son œil d’expert doit déceler le moindre grain de sable qui pourrait enrayer la belle machine, imaginer quels accessoires la rendraient encore plus fluide, comprendre qu’elle a, ou non, des « pneus pluie », pour les terrains lourds. L’après-midi dans les tribunes, après s’être assuré les services d’un Jenson Button ou d’un Sébastien Vettel de la cravache, il analysera les raisons d’une défaite ou d’un succès.
Mais, bien sûr, les jockeys, les « pilotes », derniers, et indispensables, maillons de la chaîne, seront, ou non, les bons génies qui exauceront les vœux de tous, éleveur, propriétaire, et entraîneur…

L'assistant entraîneur :
Il est le second de l'entraîneur et l'assiste dans son quotidien la plupart du temps il suppléé son supérieur sur les hippodromes et s'occupe aussi de la partie administrative. Il n'est pas rare que l'assistant se déplace davantage que l'entraîneur.

Jockey (Galop)/Driver (Trot) :
C'est celui qui monte pour le compte d'un propriétaire de chevaux. La plupart exerce ce métier exigent à temps plein même si certains se permettent de monter en complément d'une autre activité au sein d'une écurie (élevage par exemple). Les jockeys sont des sportifs de haut niveau et doivent avoir une condition physique et une hygiène de vie irréprochable. La vie de jockey ou de driver comporte des nombreux risques comme les chutes et se limite dans le temps. Les conditions physiques, la disponibilité et la mobilité sont des paramètres usants dans ce métier.

Garçon de voyage :
C'est celui qui accompagne le cheval lors de déplacements. Il veille aux conditions du transport et d'hébergements une fois sur place. Il est un peu le dernier préparateur avant la course puisqu'il panse, il détend et les prépare avant la course. Il complète cette mission par les tâches administratives une fois à l'hippodrome.

Premier garçon :
C'est un peu le chef du personnel présent auprès du cheval. Il veille à ce que les consignes et le planning journalier mis en place par l'entraîneur, notamment lors des journées de courses, soit respecté. Il peut aussi être amené à remplacer l'assistant entraîneur lorsqu'il est absent.

Cavalier d'entraînement :
Il participe à l'entraînement du cheval et lui dispense les soins nécessaires. Il doit également veiller à l'alimentation, à l'entretien des écuries, à l'accompagnement et au transport du cheval. Il s'occupe aussi de gérer et d'entretenir le matériel.


Découvrez aussi :
- les chevaux d'or propriétaires : JEAN-PAUL SENECHAL : et de six pour ce spécialiste de l'obstacle ! et KARIM AGA KHAN : Une véritable institution du plat
- la cravache d'or :  Jean Ricou
- L'étrier d'or : Thomas Henderson
- 63ème Cravaches d'or : la femme de l'année

Ajouter un commentaire

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable pour l'ensemble des sites RTL.

Dans un souci de respect de cet espace de parole, nous vous invitons également à consulter notre charte de bonne conduite.